détecteur
Votre devis gratuit et sans engagement
Votre demande de devis en moins d’une minute
Votre sécurité est notre métier, nous protégeons aussi vos données.

Les informations recueillies à partir de ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique par SECURITAS DIRECT SAS afin de vous proposer un rendez-vous pour l’obtention de votre devis personnalisé sans engagement et en assurer le suivi à l’issue de la prise de contact .
Ces données seront conservées pour une durée maximale de 3 ans.

Conformément à la réglementation, vous bénéficiez notamment d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement et de limitation du traitement, que vous pouvez exercer directement par email en vous adressant à gdp@securitasdirect.fr. Vous pouvez également retirez votre consentement à tout moment en vous adressant à la même adresse.
Pour en savoir plus : Politique de confidentialité

Si vous ne souhaitez pas faire l’objet de prospection commerciale par voie téléphonique, vous pouvez vous inscrire sur la liste d’opposition au démarchage disponible sur le site www.bloctel.gouv.fr.
COMMENCER MON DEVIS

Qu'est-ce qu'un détecteur de fumée ?

Détecteur de fumée

En France, la loi impose depuis 2015 que tout lieu d'habitation (appartement, maison) soit équipé d'au minimum un détecteur incendie. Quel est son rôle, comment l’utilise-t-on et pourquoi parle-t-on parfois de Détecteur Avertisseur Autonome de Fumée (DAAF) ?

Une double mission : détecter la fumée et lancer l’alerte

La mission du détecteur de fumée se décompose en deux temps : la détection des fumées émises par un incendie, puis l’émission d’un signal d’alarme chargé d’attirer l’attention des occupants et d’enjoindre à ces derniers d’aller se mettre à l’abri. Il prend la forme d’un petit appareil de forme circulaire, en plastique, et se fixe au mur, non loin du plafond, là où les fumées ont le plus de chances de s’accumuler rapidement lors d’un départ de feu.

 

Il dispose le plus souvent d’une sirène sonore, parfois doublée d’un témoin lumineux. Ces signaux auditifs et visuels se mettent en route dès que le composant chargé de la détection a identifié la présence de fumées.

 

C’est pour cette raison qu’on parle de détecteur avertisseur autonome de fumée : l’appareil est capable de fonctionner seul. On peut aussi opter pour des détecteurs interconnectables qui sont reliés les uns aux autres, avec ou sans fil : en cas d’alerte, tous se déclenchent en même temps de façon à assurer une meilleure propagation du signal.

Enfin, on peut choisir un détecteur de fumée connecté à un système d’alarme. Dans ce cas de figure, le détecteur envoie son signal de détresse à la centrale d’alarme qui pilote alors le déclenchement de la sirène ou l’appel au secours en direction du centre de télésurveillance.

Découvrez la protection Verisure 24h/24

Nos experts sécurité vous accompagnent dans la protection sur mesure de votre foyer.

Je demande mon devis

Obligation légale et conformité à la norme européenne

Pour répondre aux exigences légales, les détecteurs de fumée doivent impérativement répondre aux exigences de la norme européenne EN 14 604 et porter le marquage CE. La norme garantit que le fabricant du détecteur a bien fait l’objet d’un contrôle de conformité en usine, réalisé par un laboratoire indépendant agréé. Objectif ? Limiter la diffusion de détecteurs de fumée à bas prix qui ne respecteraient les critères minimaux d’efficacité définis au niveau de l’union européenne.

La marque NF (norme française) apporte encore un niveau de garantie supplémentaire. Elle impose une fixation par vis, là où la norme européenne tolère l’utilisation d’un adhésif.

Déclaration à l’assurance

Avec en moyenne un incendie toutes les deux minutes en France*, les assureurs sont particulièrement sensibles à l’installation de dispositifs de prévention appropriés. Les assurés qui occupent un logement sont censés adresser à leur assureur une déclaration écrite attestant de la pose d’un ou plusieurs détecteurs de fumée.

 

Une compagnie d’assurance ne peut pas sanctionner ses clients ou refuser de les indemniser si le détecteur de fumée manque à l’appel. Plutôt que de manier le bâton, les assurances choisissent donc généralement d’encourager l’achat et l’installation d’un DAAF grâce à des réductions sur la prime ou l’envoi d’un appareil gratuit.

 

Les assurances sont sensibles à tous les éléments qui attestent d’une démarche active de prévention des risques : n’oubliez donc pas lui signaler l’intégration de vos détecteurs de fumée à un système d’alarme pour éventuellement négocier une réduction de la prime de votre assurance multirisque habitation.

 

*Source : Ministère de l'Intérieur (2012) : L'incendie chez vous. Comment l'éviter ? Que faire s'il survient ?

Demander un devis

Sur le même thème