Qu'est-ce que la norme APSAD ?

Qu'est-ce que la norme APSAD ?

La certification APSAD englobe un ensemble de spécifications techniques auxquelles doivent répondre les installations de sécurité dédiées à la réduction des risques d’incendie et de malveillance. Ce label, qui n’est accordé qu’après un examen attentif, obéit à différentes règles qui précisent les modalités requises pour les différents systèmes de sécurité concernés. La règle 31, ou référentiel R31, s’attache plus précisément à la télésurveillance.

 

La présence de la marque APSAD est un gage de qualité, puisqu’elle certifie que les installations de sécurité ainsi labelisées ont été contrôlées par un comité de certification composé d’experts et de représentants des pouvoirs publics ou des organismes compétents.

 

Lire la suite...

Elle distingue les professionnels qui garantissent des prestations techniques de haut niveau dans l’univers de la sécurité des biens et des personnes. Les deux stations centrales de Verisure sont certifiées APSAD P3, le niveau d’exigence le plus élevé du référentiel R31. Le maintien de la certification APSAD de Service dépend des résultats de contrôles effectués périodiquement.

 

Reconnue par les professionnels de la sécurité et de l'assurance, la certification APSAD permet aux clients d'évaluer la qualité des prestataires de sécurité et de faire leur choix parmi les différentes offres du marché.

 

La certification APSAD, qu’est-ce que c’est ?

 

Cette certification a été élaborée par l’Assemblée Plénière des Sociétés d'Assurances Dommages qui lui donne son nom (APSAD). Elle est délivrée par le Centre National de Prévention et de Protection (CNPP), une association reconnue d’utilité publique qui réunit les principaux acteurs du monde de l’assurance, de la prévention des risques et de la sécurité.

 

La certification APSAD vise à distinguer les différents systèmes de sécurité dédiés à la prévision ou à la réduction des risques d’incendie ou de malveillance (cambriolage, braquage, effraction etc.). Elle se divise en référentiels qui s’attachent définir des critères techniques précis d’évaluation des matériels ou des services proposés par les professionnels du secteur.

 

Elle constitue une marque que les acteurs concernés ont le droit d’utiliser dans leur communication pour attester auprès du public le niveau d’exigences de leurs solutions de sécurité. Il est interdit de se réclamer de la marque APSAD s’il l’on n’a pas obtenu officiellement l’un de ses certificats.

 

Comment est attribuée la certification APSAD ?

 

La certification est accordée après un audit réalisé par les représentants du CNPP. Ils examinent notamment l’organisation de l’entreprise, vérifient que les moyens dont elle dispose sont bien conformes à ses déclarations préalables et se livrent à différents examens pour apprécier son niveau de connaissance.

 

A l’issue de cet audit, les examinateurs rendent un premier jeu de conclusion, assorti d’une fiche d’écart qui va préciser et lister tous les manquements aux exigences de certification. L’entreprise a alors trois semaines pour répondre à ce premier examen en indiquant l’ensemble des mesures correctives envisagées ainsi qu’un délai de mise en œuvre.

 

Après échanges et analyse de la bonne mise en conformité, le CNPP délivre sa décision finale avec un exposé des motifs. En cas d’approbation, l’entreprise reçoit son certificat APSAD, valable pour un laps de temps donné au-delà duquel un examen de renouvellement doit être mené.

 

Verisure possède-t-elle la certification APSAD ?

 

Verisure a fait le choix volontaire de certifier APSAD ses deux centres de télésurveillance, qui se relaient 24h/24 et 7j/7 pour recevoir et traiter les signalements transmis par les systèmes d’alarme installés chez les particuliers ou chez les professionnels. Chacune de ces deux stations de surveillance installées à Châtenay-Malabry (92) et Sainghin-en-Mélantois (59) dispose de son propre numéro d’agrément délivré par le CNPP.

 

La télésurveillance Verisure est certifiée P3, le plus haut niveau d’exigence prévu par le référentiel R31 de l’APSAD. Il garantit que chaque station est dotée d’installations sécurisées dédiées à la réception et au traitement d’informations remontées par un système d’alarme (détection d’intrusion, incendie, problème technique…). Il détermine également les exigences en termes de prestations de service associées à cette mission : disposer de moyens dimensionnés, assurer la mise en œuvre de mesures conservatoires, proposer des moyens de secours en cas de défaillance des moyens de communication, etc.

 

Quels sont les critères de certification APSAD en télésurveillance ?

 

Le référentiel R31 est construit autour de piliers considérés comme les fondamentaux de l’activité de télésurveillance. Pour chacun d’entre eux, il prévoit un certain nombre d’engagements pris par l’entreprise en charge de cette télésurveillance et étudie les moyens nécessaires à chacun d’entre eux. La certification consiste à interroger ou contrôler l’entreprise candidate sur chacun de ces engagements afin de juger de la qualité de la réponse mise en œuvre.

Pour la formalisation de la prestation de télésurveillance, le CNPP examine par exemple la prise en compte des besoins exprimés par le client, l’envoi d’un document présentant des consignes et conseils de sécurité clairs, ou les recommandations sur les clauses abusives. Au chapitre de la mise à disposition en continu des moyens de télésurveillance, l’audit APSAD regarde la gestion de différents incidents comme la survenue, en station, d’un incendie, d’une intrusion, d’une malveillance ou d’un malaise chez l’un des opérateurs.

 

L’examen s’intéresse également de près à la protection et à la confidentialité des informations transmises par le système d’alarme en cas d’alerte. La règle APSAD R31 prévoit des mesures qui dépassent et renforcent les obligations légales concernant les fichiers informatiques.

 

Le traitement des alarmes dans la certification APSAD

 

Le principal volet est consacré au traitement des messages, alarmes et images. Ici, la certification prévoit que le télésurveilleur s’engage à exécuter les consignes contractuelles des clients, entreprendre une action dans un délai moyen de 3 minutes, prendre en compte les consignes validées du client dans le délai déterminé et à conserver des preuves horodatées des informations reçues et de ses actions. Le référentiel précise enfin que le délai maximum de traitement d’alarmes incendie et touchant à la sécurité des personnes est de 3 minutes.

 

Le centre de télésurveillance doit donc pouvoir confirmer et attester la mise en œuvre de moyens humains et techniques nécessaires à l’atteinte de ces délais minimum, même en cas d’impondérable. La certification étudie de ce fait les indicateurs chiffrés qui permettent d’évaluer cette performance comme le nombre de messages traités sur un intervalle de temps donné, le nombre de réclamations reçues ou le temps moyen d’attente au téléphone.


Masquer...

Nos derniers articles

La télésurveillance Verisure est-elle certifiée APSAD ?

Les deux centres de télésurveillance Verisure ont été certifiés APSAD R31 P3 par le Centre National de Prévention et de Protection.

Lire l'article

Certification APSAD : Est-ce obligatoire ? Quelles sont les règles à respecter ?

Cette norme, délivrée par un organisme indépendant, évalue la qualité de différents systèmes de sécurité selon des critères précis.

Lire l'article

Autres thématiques