Détecteur de fumée

Détecteur de fumée

Obligatoire dans tous les logements particuliers, le détecteur de fumée est le point de départ de la sécurité incendie. Il a pour rôle d’émettre une alerte dès qu’il détecte la présence de fumées dans l’air ambiant.

 

L’objectif ? Informer le plus rapidement possible les occupants, le responsable des lieux ou un service de surveillance distant (grâce à un détecteur de fumée connecté) de la survenue d’un sinistre, pour favoriser une réponse rapide, adaptée aux circonstances de l’incendie.

 

Comment fonctionne vraiment le détecteur de fumée, et quelles précautions faut-il prendre au moment de l’installer ? Dans quelle mesure ce dispositif se révèle-t-il vraiment efficace dans le cadre de la sécurité incendie ?

Lire la suite...

Que dit vraiment la loi à son sujet, et peut-on procéder soi-même à la pose de détecteurs de fumées à son domicile ?

 

Rappelons que les détecteurs autonomes avertisseurs de fumée vendus en France et dans l’Union Européenne doivent impérativement comporter le marquage CE et respecter les exigences de la norme NF EN 14604. Ils doivent par ailleurs être accompagnés d’une notice d’explication précisant leur fonctionnement et les vérifications à mener en cas de remplacement des piles ou batteries.

 

Détecteur de fumée : peut-on vraiment l'installer soi-même ?

 

Il est tout à fait possible d’installer soi-même le détecteur de fumée de son logement, sans recourir aux services d’un professionnel. Il n’existe d’ailleurs en France aucune certification particulière visant à attester la qualité d’une installation de DAAF. La pose proprement dite ne soulève pas de grande difficulté : il suffit généralement de percer deux trous et de les équiper de chevilles pour ensuite fixer le détecteur à l’aide des vis fournies. En cas d’installation manuelle, il convient de prêter attention à deux points particuliers dont dépend la bonne efficacité de l’appareil : sa position à l’intérieur du logement et sa bonne mise en route.

 

Dans un logement loué, l’obligation d’installer un détecteur de fumée incombe théoriquement au propriétaire. L’entretien courant : dépoussiérage, renouvellement des piles et vérifications périodiques du fonctionnement, revient en revanche à l’occupant des lieux, même s’il est locataire. Seule exception ? Les locations meublées ou saisonnières.

 

Quelques chiffres à connaître à propos des incendies

 

Saviez-vous que l’on déplore en France quelque 800 décès par an suite à des incendies* ? Le nombre de sinistres rapportés aux assurances a doublé sur les vingt dernières années avec environ 263 000 incendies domestiques déclarés sur un an**.

 

Les différents chiffres et statistiques rappellent l’importance d’un équipement dédié à l’alarme incendie. Détecteurs de fumée, de flamme ou de chaleur, n’empêchent pas le départ du feu, mais ils aident à en réduire les conséquences souvent dramatiques en alertant très rapidement les occupants. Il faut en effet savoir qu’environ 70% des incendies mortels surviennent la nuit***, quand les occupants du logement sont endormis !

 

Ce sont ces statistiques inquiétantes qui motivent l’obligation légale d’installer un ou plusieurs détecteurs de fumée à son domicile. Elles encouragent également à réfléchir à une protection plus large que celle du simple avertisseur autonome, dans une logique de véritable alarme incendie basée sur un système central capable de communiquer avec l’extérieur.

 

Quel est le rôle d'un détecteur de fumée ?

 

Pierre angulaire de la lutte contre les incendies, le détecteur de fumée sert comme son nom l’indique à repérer la présence de fumées dans l’air. Le plus souvent, il réalise cette détection de façon optique, grâce à une cellule capable de réagir quand la fumée opacifie l’air ambiant. Dès que la détection est effectuée, l’appareil émet une alerte, qui prend le plus souvent la forme d’un signal sonore ou visuel.

 

Un détecteur de fumée sert donc en premier lieu à prévenir les occupants d’un logement du départ d’un feu. L’objectif est de les alerter suffisamment tôt pour qu’ils aient le temps de se soustraire aux flammes et évitent d’être intoxiqués par les gaz toxiques tels que le monoxyde de carbone qui résulte de la combustion.

 

Installation par un professionnel : dans quel cas et pour quels avantages ?

 

Combien de détecteurs de fumée dois-je prévoir pour mon logement et où vais-je les installer ? L’efficacité de l’alarme incendie dépend de la bonne réponse à ces questions. Sur ce terrain, mieux vaut confier la pose et la mise en route de ses détecteurs de fumée à un professionnel qui saura choisir les emplacements les mieux adaptés.

 

S’il est posé au mauvais endroit, un détecteur de fumée risque en effet de se déclencher pour de mauvaises raisons : les fumées de cuisson qui émanent de la cuisine sont par exemple susceptibles de créer des fausses alertes. Il faut également comprendre comment les fumées se forment et circulent en cas d’incendie, de façon à installer le détecteur de fumée sur les points de passage névralgiques de la maison ou de l’appartement.

 

Principe de fonctionnement d'un détecteur de fumée

 

Le détecteur de fumée dispose d’ouvertures qui laissent circuler l’air ambiant au travers d’une chambre dissimulée sous sa coque de plastique. Là, une cellule optique va mesurer la variation d’un signal lumineux (dispersion dans l’espace ou modulation de l’intensité) provoquée par l’éventuelle présence de fumée. Ce contrôle est réalisé de façon périodique tant qu’aucune anomalie n’est détectée.

 

En cas de contrôle positif, le détecteur actionne son mécanisme d’alerte : le plus souvent, il s’agit d’une sirène sonore qui émet un son strident, parfois doublée d’un signal lumineux (flash clignotant par exemple). Si l’appareil est intégré à un système d’alarme sans fil, il transmet l’alerte à la centrale d’alarme qui prend le relais pour transmettre l’information aux occupants des lieux ou au centre de télésurveillance.

 

Les détecteur de fumée sont-ils vraiment obligatoires ?

 

La loi rend obligatoire l'installation de détecteurs autonomes avertisseurs de fumée (DAAF) dans tous les lieux d'habitation avant le 8 mars 2015. Elle précise les obligations des différents intervenants, propriétaire ou locataire, et rappelle les exigences requises pour qu’un appareil soit bien certifié à des fins de sécurité incendie en France et dans l’Union Européenne. La loi ne fait mention que d’un détecteur obligatoire par foyer. La prudence recommande cependant d’installer au moins un appareil par étage et d’en poser plusieurs dans les logements de grande surface.

 

Il existe enfin de nombreuses obligations au niveau du Code de la construction et de l’habitation, qui conditionnent le contenu des Documents Techniques Unifiés (DTU) chargés de définir les clauses techniques à respecter dans le choix et la mise en œuvre d’un chantier de construction.

 

*Source : Ministère de la cohésion des Territoires (2015) : Campagne nationale de prévention contre les incendies domestiques.

**Source : Planetoscope : Nombre d’incendies domestiques en France.

***Source : Ministère de l'Intérieur (2012) : L'incendie chez vous. Comment l'éviter ? Que faire s'il survient ?


Masquer...

Nos derniers articles

Comment fonctionne un détecteur de fumée ?

Cellule optique, signal lumineux… découvrez comment un détecteur de fumée identifie un départ de feu et quels moyens d'alerte il utilise.

Lire l'article

Quel est le meilleur emplacement pour un détecteur de fumée?

Obligatoire dans tous les foyers, le détecteur de fumée remplit sa mission de prévention s’il est bien installé : les conseils à suivre.

Lire l'article

La loi Morange

La loi Morange instaure l’obligation d’installer un détecteur de fumées dans tous les logements. Que dit précisément le texte et comment s’y tenir ?

Lire l'article

Détecteur de fumée obligatoire : Que dit la loi ?

Locataire ou propriétaire, découvrez quelles sont vos obligations depuis que la loi impose un détecteur de fumée dans chaque foyer.

Lire l'article

Pourquoi faire installer son détecteur de fumée par un professionnel ?

Le choix de l'emplacement de votre détecteur de fumée est primordial. Mal placé, il peut provoquer de faux déclenchements ou réagir avec retard.

Lire l'article

Qu'est-ce qu'un détecteur de fumée ?

Réagissant au moindre départ de feu, il alerte les occupants pour leur permettre d'échapper aux flammes et au risque d'intoxication.

Lire l'article

5 statistiques à connaître sur les incendies

Quand on sait que l’installation d’un détecteur de fumée réduit de 50% le nombre de décès par incendie, pourquoi attendre pour s'équiper ?

Lire l'article

DAAF : Peut-on installer son détecteur de fumée seul ?

C'est tout à fait possible sous réserve d'être attentif à son emplacement et sa bonne mise en route, pour la garantie d'une action anti-feu efficace.

Lire l'article

Autres thématiques