Sécurité incendie

Comment éviter qu’un incendie prenne des proportions suffisamment importantes pour menacer la santé ou la vie des occupants ? Comment s’équiper pour garantir une réponse rapide et adaptée en cas de sinistre ?

 

En France, on estime qu’un incendie domestique se déclenche toutes les deux minutes*. Sur une année, ce sont plus de 250 000 départs de feu qui sont déclarés**. Dans 70% des cas, ces incendies se constituent la nuit*, quand tout le monde est endormi. Pour éviter de contribuer à ces statistiques, il est indispensable de s’équiper dans une démarche de prévention des risques liés à l’incendie.

 

Lire la suite...

Détecteur de fumée

Depuis la loi Morange et l’obligation d’installation dans tous les logements particuliers, le détecteur avertisseur autonome de fumée (DAAF) est la facette la plus visible de la sécurité incendie. Comme son nom l’indique, son action porte sur la détection dans l’air des fumées émanant de la combustion puis sur l’émission d’un avertissement sonore.

 

Le détecteur de fumée est un petit appareil facile à installer (deux vis suffisent), qui fonctionne sur pile. Dès lors qu’on dispose d’un appareil certifié conforme à la norme européenne, la question la plus importante est celle de son emplacement dans la maison ou l’appartement : en hauteur, de préférence dans un lieu de passage situé non loin des chambres à coucher.

 

Lire la suite...

Normes et réglementation incendie

Avec plusieurs centaines de décès par an au niveau national*, la sécurité incendie figure en bonne place parmi les sujets abordés dans les différents articles du Code de la construction et de l’habitation.

 

Pour les particuliers et les logements d’habitation, la réglementation est relativement simple : la loi dite « Morange » impose l’installation d’au moins un détecteur de fumée par habitation. Elle n’exige pas en revanche la pose d’un système d’alarme incendie plus sophistiqué : ce choix est laissé à l’appréciation des occupants.

 

Lire la suite...

Alarme incendie

Feu de cheminée

Lire l'article

Il suffit d’une erreur d’inattention pour qu’un incendie prenne forme : casserole oubliée sur le gaz, lampe renversée sous un rideau, serviette mouillée laissée sur un radiateur… Pour éviter que le feu ne se propage trop vite, il est impératif d’agir le plus vite possible. C’est là qu’intervient l’alarme incendie.

 

Le système s’appuie sur des capteurs pour dans un premier temps détecter les premières manifestations de l’incendie : apparition de fumées, élévation de la température ou augmentation de la concentration en monoxyde de carbone.

 

En cas de détection positive, ces capteurs envoient immédiatement l’information au système d’alarme qui lance l’alerte. Au niveau local, elle active sa sirène pour avertir tous les occupants des lieux.

 

Lire la suite...