Sécurité intrusion

Comment protéger son domicile contre les intrusions ? La question de ce type de risques se pose à tous, occupants d’un appartement en immeuble ou d’une maison individuelle. Elle concerne les résidences principales et secondaires, toutes susceptibles de faire les frais d’une tentative de cambriolage ou d’une irruption d’intrus. Que l’on soit sur place ou à distance, la sécurité contre les intrusions est donc une préoccupation bien réelle, un indispensable à la tranquillité d’esprit des occupants.

 

La sécurité des biens et des personnes contre l’intrusion passe un ensemble de mesures variées :

Lire la suite...

  • La mise en place d’un système d’alarme anti-intrusion
  • Des portes et des fenêtres renforcés, conçus pour résister aux tentatives d’effraction
  • Une politique de dissuasion efficace
  • Un ensemble de bonnes pratiques au quotidien.

 

Tout l’enjeu de la protection contre les intrus et les cambrioleurs est de leur compliquer la tâche, ralentir leur progression, leur laisser suspecter la présence des occupants ou suggérer la présence d’équipements qui pourraient conduire à leur identification ultérieure par la police ou la gendarmerie. En bref : des protections anti-intrusion visibles et efficaces !


Masquer...

pictogramme de lienComment choisir son alarme intrusion ?

Alarme intrusion
Qui est appelé en cas d'intrusion ?

Qui est contacté en cas d’intrusion à son domicile ?

Lire l'article
Que faire en cas d'intrusion chez soi ?

Que faire en cas d’intrusion chez soi ?

Lire l'article
Comment choisir son alarme intrusion sans fil ?

Comment choisir son alarme intrusion sans fil ?

Lire l'article

Le système d’alarme est chargé de détecter l’intrusion avant que les cambrioleurs n’aient eu le temps de visiter les lieux. D’après les statistiques du ministère de l’Intérieur, la simple mise en route d’une sirène d’avertissement sonore suffit à faire fuir les voleurs dans 95% des cas* !

 

Pour protéger sa maison ou son appartement, il faut donc dans un premier temps étudier les différents accès et issues à sécuriser en se concentrant sur les points de passage névralgiques tels que la porte d’entrée.

 

Il faut ensuite déterminer le type d’alarme requis : système autonome limité à un avertisseur sonore, alarme intrusion autosurveillée ou système d’alarme complet associé à un service de télésurveillance. Dans ce dernier cas de figure, l’occupant des lieux a la garantie qu’un chargé d’assistance interviendra à distance en cas de déclenchement du système d’alarme.

Lire la suite...

 

Dans ce contexte, le déclenchement des détecteurs de présence s’accompagne de la prise automatique de photos transmises automatiquement à l’opérateur de télésurveillance. Il les exploitera au besoin pour attester la réalité de l’intrusion et demander l’intervention de la police ou de la gendarmerie. Ces images serviront plus tard aux forces de l’ordre ou à la justice pour les éventuelles procédures engagées contre les cambrioleurs.

 

L’alarme anti-intrusion, signalée par une plaque aux couleurs de Verisure, joue également un rôle préventif, puisque sa présence est de nature à dissuader les éventuels intrus. On peut même aller plus loin dans cette politique de dissuasion en installant des caméras extérieures visibles depuis la rue.

Renforcer ses portes et ses accès

Au-delà du système d’alarme, la protection contre l’intrusion passe par la mise en place de barrières à l’entrée. Autrement dit : on installe des accès suffisamment solides pour ralentir la progression des intrus et les encourager à aller voir ailleurs. On évite dans le même temps de laisser ses fenêtres ouvertes aux quatre vents quand on quitte son domicile et l’on prend soin de systématiquement verrouiller sa porte à double tour.

 

On veillera également à s’équiper d’une porte blindée, munie d’une serrure renforcée, conçue pour résister aux tentatives de crochetage. En rez-de-chaussée ou en maison individuelle, on prendra également soin d’installer des vitres à double ou triple vitrage intégrées à des menuiseries résistantes pour limiter les risques d’intrusion. Certaines compagnies d’assurance refusent d’indemniser leurs clients s’il n’y pas de traces d’effraction : pensez donc à ne jamais laisser les accès ouverts quand vous vous absentez !

De bonnes habitudes au quotidien

La sécurité intrusion passe enfin par une série de bonnes pratiques et de petites astuces du quotidien. Quelques exemples ? Baisser les volants roulants sur les fenêtres les plus fragiles, ou laisser une lumière allumée dans la maison quand vous vous absentez pour la soirée. Avec un système domotique ou un programmateur, on peut même aller plus loin en paramétrant l’allumage d’une lumière ou de la télévision d’une pièce à l’autre en fonction de l’heure !

 

Soyez également vigilants pendant les périodes de vacances. Demandez par exemple à un voisin ou à des amis de venir relever le courrier pendant votre absence, de façon à éviter la boîte aux lettres qui débordent. En revanche, confiez-leur directement vos clés plutôt que de les laisser cachées sous un pot de fleur ou derrière une poutre.

Installer une alarme anti-intrusion sur mesure

L’alarme intrusion vient parachever l’ensemble de ces habitudes de bon sens dès lors qu’elle est installée avec soin. Pour s’en assurer, le plus sage est de réaliser à un audit préalable des lieux. Il servira à identifier les points de passage les plus probables et à déterminer les emplacements adaptés aux capteurs d’ouverture et aux détecteurs de mouvement. Pour les dispositifs capables de réaliser des prises de vue au déclenchement, on va par exemple choisir un emplacement en hauteur dans un lieu dégagé, alors que la centrale d’alarme sera quant à elle installée dans une pièce centrale mais à l’abri des regards.

 

Pour une efficacité maximale, Verisure recommande de confier cette étape importante à un professionnel de la sécurité qui saura également réaliser la mise en route du dispositif et prodiguer des conseils adaptés. Tous les logements ne se ressemblent pas : il convient donc de dimensionner le système d’alarme en fonction de la configuration exacte des lieux.

Informer son assureur

Si vous équipez votre logement de protections contre l’intrusion et le cambriolage, pensez à en informer votre assureur qui vous précisera dans quelle mesure ce surcroît de sécurité donne droit à une réduction de la prime d’assurance multirisques habitation. N’hésitez pas par ailleurs à lui déclarer la liste précise de vos biens et objets précieux, de façon à faciliter la prise en charge et l’indemnisation en cas de cambriolage avéré.

 

*Source : Planetoscope : Cambriolages en France : chiffres clés


Masquer...

Autres thématiques