Accidents domestiques

Les chutes, intoxications, étouffements et autres brûlures... Ces risques et dangers du quotidien, rangés dans la catégorie des accidents domestiques, provoquent plus de 21 000 morts par an en France. Ils sont la première cause de décès chez les jeunes enfants et représentent une part significative des décès observés chez les 65 ans et plus*. Alors comment dire stop aux accidents domestiques et se protéger de leurs conséquences ?

 

Lire la suite...

La réponse passe par des précautions adaptées aux occupants de la maison : on n’adoptera pas les mêmes règles d’aménagement selon qu’on habite avec une personne âgée ou un enfant en bas âge. L’objectif numéro un est de limiter les risques : mieux vaut prévenir que guérir ! Nous allons voir quelles mesures adopter pour réduire le risque d’accident domestique pour les populations les plus fragiles : enfants en bas âge et seniors.

 

Il arrive tout de même qu’en dépit de toutes les précautions prises, l’accident domestique survienne. Dans ce cas, il est primordial de réagir rapidement pour évacuer le risque ou minimiser l’impact sur la santé de la victime.

 

*Source : Bulletin épidémiologique hebdomadaire (2017) : Mortalité par accident de la vie courante en France métropolitaine, 2000-2012.


Masquer...

pictogramme de lienQuel est l'avantage du bouton d'alarme SOS ?

Bouton SOS
Télésurveillance et bouton SOS : un atout pour les personnes âgées

Bouton d'alarme SOS : un atout pour les personnes âgées

Lire l'article
Success story de la télésurveillance : Répondre aux urgences médicales

Bouton SOS et Télésurveillance : Répondre aux urgences

Lire l'article

Face à l’accident, on ne sait pas toujours quelle attitude adopter, surtout quand on en est soi-même la victime et que l’on se trouve seul à son domicile. L’accident déboussole et fait perdre ses repères. Pour mieux faire face aux conséquences d’un accident, Verisure intègre à ses systèmes d’alarme une fonction SOS qui permet de demander de l’aide de façon rapide et simplifiée.

 

Lire la suite...

Pour déclencher l’alerte, il suffit de presser le bouton SOS de sa télécommande ou de sa centrale d’alarme. Le signal parvient immédiatement au centre de télésurveillance Verisure, où un agent se mobilise dès réception. En moins d’une minute, il se met alors en relation avec le système d’alarme au moyen de l’interphone intégré pour prendre des nouvelles de l’occupant et comprendre la nature de l’urgence. En fonction de la situation, le chargé d’assistance appelle les secours et leur fournit toutes les informations nécessaires à une prise en charge rapide et efficace de la victime.

Prévenir les accidents domestiques chez les seniors

Le système d’alarme joue ici un rôle primordial auprès des personnes âgées : il leur offre en effet la possibilité de demander une assistance sans manipulation complexe. Il est donc de nature à rassurer aussi bien les seniors que leurs proches. Sa présence ne dispense cependant pas d’une démarche de réflexion autour des dangers domestiques qui menacent au quotidien les personnes âgées, surtout si elles sont isolées.

 

Comment s’organiser pour réduire les risques ? Il faut s’efforcer d’aménager le logement de façon à limiter tous les comportements qui seraient de nature à susciter un accident. Pour éviter les chutes, on veille par exemple à ne pas installer en hauteur les objets, vêtements ou équipements dont l’utilisation est fréquente au quotidien. Il est également conseillé d’organiser une visite régulière des lieux par un proche, un ami ou un assistant de vie qui réalisera les petites opérations risquées du quotidien : ménage en hauteur ou changement d’une ampoule par exemple.

 

Autre point d’attention : l’intoxication au monoxyde de carbone, risque qui se présente en cas d’incendie ou quand les pièces ne sont pas suffisamment aérées. Ces intoxications respiratoires sont d’autant plus problématiques qu’elles surviennent souvent la nuit, pendant que la personne dort, parfois aidée par des médicaments qui rendent le sommeil profond. Ici, il faut jouer la carte de la prévention avec, par exemple, la mise en place de détecteurs de monoxyde de carbone associés à un système d’alarme incendie.

 

Enfin, ne négligez pas la sensibilisation aux risques d’accidents domestiques, primordiale chez des seniors dont le sens des priorités peut avoir évolué avec l’âge.

Accidents domestiques : attention aux enfants

Il se révèle nettement plus délicat de former les bébés et les jeunes enfants à la sécurité domestique. Ici, c’est donc aux adultes qu’il appartient de veiller au bon aménagement de l’habitation en plaçant notamment hors de portée tous les objets qui présentent un danger.

 

Une communication du ministère de la Santé rappelle que 2 000 enfants de 0 à 6 ans sont victimes d’accidents de la vie courante chaque jour. Rapporté à l’année, cette statistique se traduit par un total de près de 740 000 accidents de la vie courante dans cette tranche d’âge entraînant une consultation aux urgences hospitalières. L’étude remarque que 80 % des accidents de la vie courante des enfants de 0 à 6 ans se déroulent lors d’activités de jeux et de loisirs à l’intérieur ou à l’extérieur de la maison*.

 

La chute est l’accident de la vie courante le plus courant, loin devant les coups et collisions, l’écrasement, la brûlure, l’étouffement ou la noyade.

 

Alors comment se protéger ? S’il ne devait rester qu’une mesure indispensable, ce serait la surveillance : l’enfant en bas âge n’a absolument pas conscience des risques qu’il prend. Il faut donc l’accompagner dans sa découverte du monde qui l’entoure et maintenir une vigilance de tous les instants, surtout lorsqu’il est dans une situation susceptible de présenter un danger.

 

Dans son bain, il s’expose au risque de noyade. Juché sur sa chaise haute ou un canapé, il est à même de tomber et se blesser. Quand il commence à ramper ou à marcher, l’enfant explore les pièces et porte les objets qu’il découvre à la bouche : prise électrique, escalier, fenêtre ouverte, produits ménagers, insecticide, tuyau de chauffage, sacs plastique, outils de bricolage ou allumettes constituent donc des menaces de tous les instants ! Attention également à ne lui donner que des jouets adaptés à son âge et conformes aux exigences de sécurité courantes.

 

En cas d’accident, le premier réflexe est d’appeler les secours : les pompiers via le 18 ou le SAMU par l’intermédiaire du 15. L’aide procurée par le bouton SOS et la garantie d’une assistance à distance disponible peut également se révéler utile dans ce contexte.

 

*Source : Ministère de la Santé (2006) : Accidents domestiques. Protégeons les enfants de 0 à 6 ans.


Masquer...

Autres thématiques