détecteur
Votre devis gratuit et sans engagement
Votre demande de devis en moins d’une minute
Votre sécurité est notre métier, nous protégeons aussi vos données.

Les informations recueillies à partir de ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique par SECURITAS DIRECT SAS afin de vous proposer un rendez-vous pour l’obtention de votre devis personnalisé sans engagement et en assurer le suivi à l’issue de la prise de contact .
Ces données seront conservées pour une durée maximale de 3 ans.

Conformément à la réglementation, vous bénéficiez notamment d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement et de limitation du traitement, que vous pouvez exercer directement par email en vous adressant à gdp@securitasdirect.fr. Vous pouvez également retirez votre consentement à tout moment en vous adressant à la même adresse.
Pour en savoir plus : Politique de confidentialité

Si vous ne souhaitez pas faire l’objet de prospection commerciale par voie téléphonique, vous pouvez vous inscrire sur la liste d’opposition au démarchage disponible sur le site www.bloctel.gouv.fr.
COMMENCER MON DEVIS

Comment se déclenche une alarme incendie ?

Déclenchement d'une alarme incendie

L’alarme anti-incendie est là pour alerter d’un danger. Elle se déclenche donc dès qu’une menace laissant présager l’existence d’un foyer d’incendie est détectée. La nature de cette détection va dépendre des équipements installés dans le bâtiment protégé.

 

On distingue trois grandes familles de capteurs chargés d’assurer la prévention contre l’incendie. Dans le cas d’une protection contre le feu intégrée à un système d’alarme général, le déclenchement manuel est également possible.

Détecteur de fumée

C’est l’équipement minimum dans le cadre de la lutte contre les incendies domestiques : l’installation d’un détecteur de fumée est obligatoire dans tous les foyers français depuis le mois de mars 2015 et l’entrée en vigueur de la loi Morange. Les détecteurs autonomes avertisseurs de fumée (DAAF) réunissent des composants dédiés à la détection des fumées et une alarme.

 

La détection repose sur un procédé optique : en circulant dans l’air de la pièce, les fumées vont dévier un rayon lumineux en direction d’une cellule photosensible, qui va alors envoyer le signal de déclenchement de l’alarme. Le détecteur de fumée fonctionne à l’aide d’une pile et doit généralement être placé près du plafond, là où les fumées tendent à s’accumuler. A l’inverse, on évitera les pièces comme la cuisine ou la salle de bains, dont l’utilisation normale peut engendrer la formation de fumées (cuisson des aliments, vapeur d’une douche, etc.).

 

Le détecteur de fumée est un dispositif préventif dans la mesure où il est capable de se déclencher dès que les premières traces d’une combustion intempestive apparaissent, sans attendre l’apparition de flammes ou un dégagement de chaleur significatif.

Découvrez la protection Verisure 24h/24

Nos experts sécurité vous accompagnent dans la protection sur mesure de votre foyer.

Je demande mon devis

Détecteur de flammes ou de chaleur

Selon les contraintes liées au lieu, on pourra remplacer le DAAF par d’autres types de détecteurs chargés eux aussi de donner l’alerte en cas d’incendie. Le détecteur de flammes repose sur un capteur pyroélectrique associé à un filtre spécifique lui permettant de mesurer l’élévation de température et la concentration en dioxyde de carbone qui résultent d’un foyer d’incendie actif.

 

Le détecteur de chaleur exploite quant à lui un composant dit thermistance dont la résistance électrique varie en fonction de la température. Au-delà d’un certain seuil, l’élévation de la température actionne une cellule qui commande le déclenchement de l’alarme incendie. Ces deux capteurs ont vocation à compléter l’action du détecteur de fumée ou à le remplacer dans des environnements où l’air est susceptible de charrier des fumées dans des circonstances normales : une cuisine de restaurant ou un atelier de mécanique par exemple.

Le déclenchement manuel de l’alarme incendie

Il est enfin possible de déclencher manuellement l’alarme incendie. Dans un établissement ouvert au public, on trouve des interrupteurs dédiés à cet usage. Dans une maison particulière, on peut actionner volontairement la sirène d’un détecteur de fumée, mais l’appareil est généralement installé en hauteur, ce qui rend la manipulation difficile.

 

Demander de l’aide tout en avertissant les occupants de la maison d’un incendie est en revanche plus simple quand le dispositif de lutte contre l’incendie est installé dans le périmètre d’un système d’alarme complet associé à la vigilance d’un centre de télésurveillance. La centrale d’alarme Verisure dispose par exemple d’un bouton SOS qui permet de signaler le départ d’un feu de façon à obtenir une assistance à distance rapide.

Demander un devis

Sur le même thème