Comment choisir son détecteur d'ouverture de porte ?

Le détecteur d'ouverture de porte, composant du système d'alarme

Avec un bon détecteur d’ouverture de porte, le cambrioleur va déclencher le système d’alarme avant même d’avoir réussi à pénétrer sur les lieux. Positionné sur les principaux accès, le capteur d’ouverture et de chocs complète efficacement l’action des verrous ou de la serrure en donnant l’alerte dès les premiers signes d’une tentative d’effraction.

 

S'il est indispensable d'en équiper toutes les portes d'accès au logement (plus de la moitié des cambrioleurs passent par la porte d'entrée*), ce type de détecteur peut aussi se poser sur des baies vitrées ou des fenêtres.

 

Il fait partie des composants du système d’alarme à ne pas négliger tant son action peut se révéler utile en termes de prévention des conséquences d’une intrusion.

 

Lire la suite...

Comment fonctionne un détecteur d’ouverture de porte ?

 

Ce petit appareil électronique se présente en deux parties distinctes qui se fixent de part et d’autre d’une porte, d’une baie vitrée ou d’une fenêtre. D’un côté, on trouve un émetteur radio capable de transmettre un signal sans fil en direction de la centrale d’alarme dès que le détecteur est déclenché. Ce petit émetteur se fixe discrètement sur la partie fixe de l’ouvrant que l’on désire protéger : sur le chambranle d’une porte ou au niveau du montant d’une fenêtre par exemple.

 

La seconde partie du détecteur d’ouverture de porte prend la forme d’un petit aimant que l’on va fixer sur la partie mobile de la porte ou de la fenêtre. On le positionne de façon à ce qu’il tombe en face de l’émetteur lorsque la porte est en position fermée : de cette façon, l’émetteur détecte la présence de l’aimant, ce qui traduit le fait que l’ouvrant est bien positionné. Dès qu’une personne actionne la porte ou la fenêtre, les deux éléments sont physiquement séparés : l’émetteur détecte que le lien magnétique avec l’aimant est rompu et déclenche alors l’alerte.

 

Quand le système d’alarme est désactivé, on peut manipuler comme on le souhaite la porte ou la fenêtre concernée. Si la sécurité est armée, le fait d’ouvrir l’accès concerné va en revanche entraîner le déclenchement de la sirène d’alarme et la mise en route du protocole de sécurité avec envoi d’une alerte en direction de l’usager, transmission au centre de télésurveillance, etc.

 

Le détecteur d’ouverture de porte prend la forme d’un petit rectangle de plastique blanc très discret qu’il est difficile de repérer ou de saboter depuis l’extérieur. La plupart des modèles fonctionnent sans fil, ce qui signifie que l’on peut les installer simplement sur toutes les fenêtres ou toutes les portes accessibles depuis le jardin ou les alentours des lieux surveillés. Pour que la protection soit efficace, il est évidemment recommandé d’en positionner sur tous les accès.

 

Les détecteurs de porte sensibles aux chocs

 

Chez Verisure, le détecteur d’ouverture de porte est également doté d’un module capable d’analyser les vibrations qui découlent d’une tentative d’effraction : il fait aussi office de détecteur de chocs, de façon à déclencher le système d’alarme avant même que l’intégrité de la porte ou de la fenêtre n’ait été compromise. Il s’agit donc en réalité d’un capteur de chocs et d’ouverture : un composant électronique mesure les vibrations subies au niveau de l’ouvrant et déclenche une réaction dès que l’intensité du phénomène dépasse un certain seuil. Des coups donnés sur une serrure sont par exemple suffisants pour déclencher le système d’alarme. À l’inverse, le détecteur de choc et d’ouverture est réglé pour ne pas donner l’alerte quand il enregistre des vibrations considérées comme normales à l’image de celles que pourrait provoquer le passage d’un camion dans la rue.

 

Avec une capacité de détection concentrée sur la période qui précède l’intrusion proprement dite d’une personne malveillante, le détecteur d’ouverture de porte joue un rôle primordial dans la dissuasion des cambriolages ou des actes de vandalisme. Grâce à son action, le système d’alarme et en effet en mesure de donner l’alerte avant que l’intrus ait réussi à s’introduire sur les lieux. La perspective de devoir saboter un système d’alarme, désactiver la sirène d’alarme et éviter les périphériques capables d’enregistrer des images de sa présence est de nature à décourager la plupart des cambrioleurs.

 

Les limites de certains détecteurs d'ouverture de porte

 

On peut utiliser un détecteur d’ouverture de porte sur la plupart des accès courants à une maison, un appartement, des bureaux ou un commerce. Il est aussi possible de s’en servir pour sécuriser l’ouverture d’un tiroir, d’un meuble, d’un portail ou d’une armoire. Attention toutefois à la nature des matériaux utilisés : l’action de l’aimant est susceptible d’être perturbée si la porte ou l’ouvrant est constitué de métal. Pour une porte de garage ou un portail métallique, il convient donc de recourir à un détecteur d’ouverture de porte spécialement adapté, reposant par exemple sur un contacteur physique et un sabot installé au sol ou sur le mur.

 

Les détecteurs d’ouverture de porte courants fonctionnent à l’aide de piles ou de batteries dont l’autonomie peut atteindre plusieurs années. Les appareils sont conçus pour envoyer un signal lorsque la capacité de la batterie atteint un certain niveau, de façon à ce que le remplacement ou la recharge soit effectué en temps et en heure.

 

Les guides qui suivent reviennent plus en détail sur l’intérêt d’analyser aussi les chocs et les vibrations de façon préventive pour améliorer l’efficacité générale du détecteur d’ouverture de porte. Ils s’intéressent également de façon plus spécifique à la question de la protection des ouvrants munis de menuiseries en métal, à commencer par les portes de garage.

 

En cas de doute, il est conseillé de faire appel aux services de techniciens spécialisés qui savent quel type de détecteur installer en fonction de l’architecture des lieux, de la nature des accès ou des matériaux mis en œuvre dans la fabrication des murs et des supports.

 

 

*Source : Ministère de l'Intérieur : Rapport d’enquête "Cadre de vie et sécurité" 2016.

2016


Masquer...

Nos derniers articles

Pourquoi installer une alarme de garage ?

Moyen d'entrer chez vous, le garage peut aussi abriter des biens de valeur. De l'importance de le sécuriser en installant une alarme de garage.

Lire l'article

Comment fonctionne une alarme de fenêtre ?

Détection des vibrations en cas de tentative d'effraction, détection des ouvertures : l'alarme de fenêtre est le premier rempart de votre sécurité.

Lire l'article

Alarme de porte : A quoi sert un détecteur de chocs ?

Grâce à la détection des chocs, l’alarme de porte est en mesure de signaler la tentative d’intrusion avant que l’ouvrant n’ait été déplacé.

Lire l'article

Pourquoi utiliser une alarme périmétrique ?

Véritable barrière de protection, l'alarme périmétrique donne l'alerte dès qu'un intrus tente de pénétrer chez vous en franchissant cette frontière.

Lire l'article

Peut-on placer un détecteur sur une porte de garage ?

Les portes de garage et portes métalliques doivent faire l’objet d’un équipement spécifique pour garantir l’efficacité de la détection.

Lire l'article

Autres thématiques