Comment éviter le cambriolage de sa maison ?

Cambriolage maison

La rubrique « faits divers » des journaux quotidiens se régale régulièrement de ces grands cambriolages qui défraient la chronique, les vols de grande ampleur ou l’ensemble du logement est vidé de façon méthodique de tous ses biens.

 

La réalité du cambriolage au quotidien se révèle plus terre-à-terre, avec des intrusions rapides et des cambrioleurs qui cherchent à mettre à profit la vingtaine de minutes passées sur place pour identifier les valeurs les plus faciles à transporter et à revendre.

 

Lire la suite...

Comment les malafaiteurs procèdent-ils au cambriolage d’une maison et quels sont les points auxquels il est important de prêter attention pour éviter de s’exposer à ce traumatisme que finit toujours par représenter un cambriolage ? Retrouvez nos conseils prévention dans ce guide anti-cambrbiolage et profitez de votre logement en toute sérénité.

 

La maison, cible privilégiée des cambrioleurs ?

 

La maison compte parmi les logements les plus exposés, du fait de son accès principal situé le plus souvent au niveau du sol. A ce niveau, la maison de ville et sa porte d’entrée qui donne sur la rue sont peut-être paradoxalement mieux protégées que le pavillon niché dans son écrin de verdure : la première implique en effet de mener sa tentative d’effraction depuis la voie publique, alors que la seconde offre une certaine protection aux regards extérieurs. L’impression d’isolement procurée par des haies touffues ou d’épais buissons est un rempart pour la vie privée, mais n’apporte que peu de protection face au risque de cambriolage…

 

Journée, nuit... quel moment est le plus à risque ?

 

Autre point de vigilance particulier : en maison, on a tendance à penser que les cambrioleurs potentiels ne vont s’intéresser au domicile que la nuit ou en cas d’absence prolongée des occupants. Les statistiques montrent toutefois que plus de 70% des tentatives de cambriolage sont réalisées en pleine journée, avec un pic d’activité sur la tranche qui va de 14 à 16 heures*. Il est tentant de se sentir protégé et de se dire que personne n’osera s’introduire chez soi en pleine journée, mais c’est une erreur. Mieux vaut donc éviter de laisser la maison grande ouverte quand on sort faire une course ou quand on part chercher les enfants à l’école : quelques minutes d’inattention suffisent pour faire l’objet d’un cambriolage, surtout si des biens de valeur sont aisément accessibles à l’intérieur. Tous les cambriolages ne s’accompagnent pas d’une effraction : parfois, la simple observation suffit à un voleur pour repérer une issue ouverte ou un moyen de pénétrer discrètement chez vous.

 

La vigilance reste donc de mise en toutes circonstances. Elle doit contribuer à faire d’un réflexe toutes les bonnes pratiques en matière de sécurité domestique : ne jamais partir de chez soi sans avoir soigneusement verrouillé la porte d’entrée, fermer les fenêtres quand on s’absente, ne pas laisser de biens précieux ou d’objets de valeur traîner dans son jardin ou dans des pièces observables depuis la rue, etc.

 

Comment vraiment protéger sa maison des cambriolages ?

 

La prudence suggère également que l’on se dote d’équipements dédiés spécifiquement à la sécurité. C’est en tout cas ce qu’avancent les études publiées par le ministère de l’Intérieur et les organismes chargés de lutter contre le banditisme qui dépendent de ce dernier. Elles rappellent régulièrement que la multiplication des dispositifs de sécurité contribue de façon substantielle à faire échouer les tentatives de cambriolage. Il faut donc montrer clairement au voleur potentiel que la maison n’est pas prête à livrer ses objets de valeur sans quelque résistance : serrure renforcée, porte blindée, barreaux aux fenêtres, fermeture double point sur le garage participent par exemple à cet effort de sécurité.

 

Un système d’alarme bien configuré parachève l’ensemble. « Pour les maisons, les alarmes constituent une protection efficace. Qu’elle soit seule ou associée à d’autres dispositifs (porte blindée et digicode), l’alarme constitue l’élément le plus sécurisant face à l’entrée de l’auteur dans le logement »**, explique par exemple l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP).

 

L'alarme avec télésurveillance : le meilleur système anti-cambriolage ?

 

S’il est utile de prévenir le cambriolage, attention à ne pas sombrer dans l’excès : n’oubliez pas qu’il est interdit de piéger votre maison ou votre terrain pour faire fuir un éventuel cambrioleur. Toute blessure ou accident survenu dans un contexte autre que celui de la légitime défense face à une tentative d’agression pourrait se retourner contre vous !

 

Plutôt que de jouer les justiciers vengeurs par anticipation, on va donc s’attacher à sécuriser les accès à la maison et la garder abritée des regards extérieurs. Ces éléments de sécurité ont également pour objet de ralentir la progression des personnes malveillantes, ce qui finit le plus souvent par les dissuader de poursuivre leur tentative d’intrusion.

 

Dernière possibilité, et non des moindres, pour une protection efficace en toutes circonstances : une alarme avec télésurveillance. Dans ce modèle, le système d’alarme est relié en permanence à un centre distant au sein duquel des opérateurs se tiennent prêts à réagir si une intrusion ou une tentative d’effraction est détectée au niveau de la maison. On dispose de cette façon d’une maison protégée à deux niveaux : localement pour la prévention et à distance si jamais le cambriolage devait se confirmer. Cette vigilance permanente, alimentée par les informations transmises en temps réel par le système d’alarme, permet par exemple d’alerter les forces de l’ordre avant même que les cambrioleurs n’aient quitté les lieux.

 

*Source : Ministère de l’Intérieur.

**Source : Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (2016) : Le rôle des éléments de sécurité face aux cambriolages.


Masquer...

Nos derniers articles

Pourquoi les résidences secondaires sont-elles la cible rêvée des cambrioleurs ?

Vides d’occupants pendant une partie de l’année, la maison de vacances ou l’appartement en bord de mer constituent des proies idéales pour les voleurs.

Lire l'article

Votre maison est-elle la cible de cambrioleurs ?

Comment savoir si ma maison est correctement protégée ? Retour sur les quelques règles à suivre pour limiter significativement le risque.

Lire l'article

Les maisons sont-elles plus souvent cambriolées que les appartements ?

Tous les logements ne sont pas égaux face au risque de cambriolage : avec leur entrée de plain-pied, les maisons exigent une sécurité renforcée.

Lire l'article

Autres thématiques