Comment choisir son alarme filaire ?

Système d'alarme filaire

Moins flexible que son alternative sans fil, l’alarme filaire est encore très utilisée dans le monde professionnel ou pour protéger de très grands bâtiments.

C’est le mode de fonctionnement historique du système d’alarme, rattaché à une époque où les circuits radio n’offraient pas les mêmes garanties en termes de fiabilité et de stabilité qu’aujourd’hui.

 Tous les éléments du système de sécurité étaient alors reliés à la centrale d'alarme via un réseau filaire.

 

Peu esthétique, ses fils peuvent être dissimulés par des goulottes à moins que l'installation de l'alarme filaire soit prévue suffisamment tôt lors de la construction ou de l'aménagement des locaux pour prévoir des saignées dans les murs et y cacher les fils.

Lire la suite...

Découvrez dans ce guide les avantages et inconvénients d'une alarme filaire, afin de vous équiper en connaissance de cause.

 

Comment fonctionne une alarme filaire ?

 

Le système de protection repose sur un composant central qui se charge de piloter à distance des éléments périphériques chargés d’envoyer un signal d’alerte dès qu’ils détectent un phénomène imprévu. La grande différence avec un système d’alarme radio, c’est qu’avec l’alarme filaire ces différents appareils sont reliés au moyen de câbles.

 

Cette liaison physique offre un avantage immédiat : elle permet de s’affranchir de tous les phénomènes de perturbation ou d’interférences avec le signal radio. Elle répond également à la problématique de l’affaiblissement du signal sans fil avec la distance : un câble d’alarme est capable de transporter des informations sur plusieurs dizaines de mètres sans aucun problème. Il s’accommode également très bien des structures métalliques qui peuvent poser problème dans la transmission radio. Si le système a été conçu pour intégrer cette précaution, elle peut enfin présenter l’intérêt de garantir une alimentation électrique dédiée.

 

Les contraintes d'une alarme filaire

 

Pour profiter de ces avantages, il y a cependant une contrepartie évidente : il faut être en mesure de faire circuler les câbles nécessaires à la mise en place de l’alarme filaire sur l’ensemble du périmètre que l’on souhaite couvrir. Dans le cas d’une maison individuelle, la pose implique donc un chantier relativement conséquent : imaginez par exemple que vous souhaitiez installer la centrale d’alarme dans votre cuisine et poser une dizaine de capteurs, détecteurs de mouvements et détecteurs de fumée. Il va falloir envisager de saigner les murs ou de poser des goulottes entre la cuisine, les pièces de nuit et les différents accès de la maison. Dans la mesure où les détecteurs doivent être installés sur des pans de mur dégagés, divers raccords de plâtre et de peinture sont inévitables.

 

Chaque nouveau périphérique doit par ailleurs faire l’objet d’une installation spécifique : pour installer un interrupteur dans son entrée, ajouter une sirène indépendante ou greffer une caméra à son système, de nouveaux travaux sont requis. Mieux vaut donc ne pas prévoir de modifier les plans de son intérieur ou l’usage auquel est dévolue chaque pièce.

 

Dans certains cas, il n’est pas possible d’acheminer le câble par l’intérieur des murs : sur des parois en pierre par exemple, il faudra donc impérativement passer la liaison filaire en surface, ce qui la rend particulièrement évidente à saboter pour un malfaiteur qui souhaiterait contourner la protection du système d’alarme.

 

Dans quels cas privilégier une alarme filaire ?

 

Ces contraintes font que l’alarme filaire est principalement cantonnée à deux cibles précises. La première est celle des constructions neuves, où l’on va intégrer le passage des câbles et la construction des boucles de communication de l’alarme filaire dès la conception des lieux. Dans ce cas de figure, l’intégration est réalisée avant que les finitions du local ne soient terminées : il y a donc un surcoût significatif lié à l’équipement filaire, mais l’installation n’exige pas de travaux spécifiques.

L’autre éventualité, c’est celle de locaux professionnels soumis à des contraintes spécifiques pour lesquelles un système d’alarme sans fil ne peut pas faire l’affaire. Il s’agit généralement de questions liées à la distance (un entrepôt par exemple), à la sécurité (certaines professions réglementées ou les commerces de biens précieux font appel à des systèmes d’alarme professionnels filaires) ou à la présence d’une source d’interférences préjudiciable au bon fonctionnement d’une alarme sans fil.

 

Alarme filaire ou alarme sans fil : on fait le bilan !

 

Moins flexible, moins pratique, compliquée à déplacer et plus onéreuse, l’alarme filaire a progressivement cédé le pas face aux kits alarme sans fil, dont les communications sans fil sont aujourd’hui susceptibles d’être protégées par des systèmes anti-brouillage. L’alarme filaire reste donc l’apanage du monde industriel et de certaines professions bien particulières où les exigences de sécurité doivent répondre à des critères de conformité bien précis.

 

En résumé, parmi les différents types d'alarme, l'alarme filaire offre des garanties intéressantes en matière de sécurité et de fiabilité dans la mesure où l’ensemble de ses communications transite par un réseau câblé insensible aux tentatives de brouillage. Si le câblage a été correctement intégré avec un passage à l’intérieur des murs, des plafonds ou des sols, l’alarme filaire est également résistante aux tentatives de sabotage, surtout dans les systèmes professionnels où certaines liaisons critiques sont redondantes.

 

En revanche, elle présente l’inconvénient d’une pose complexe et coûteuse, impossible à réaliser sans travaux importants. Il est possible d’installer soi-même une alarme filaire, mais l’opération est généralement confiée à un professionnel, qui va facturer le temps nécessaire à la préparation des murs et des cloisons, puis leur remise en état à la fin des travaux.

L’installation d’une alarme filaire peut s’envisager dans le cas d’une construction particulière neuve, mais elle est nettement moins évidente quand il s’agit d’un projet de rénovation ou de l’équipement d’un logement déjà habité : pour ces différentes situations, le choix d’une alarme sans fil s’impose naturellement.

 

Les guides qui suivent reviennent plus en détail sur le fonctionnement d’une alarme filaire. Quelles sont par exemple les spécificités d’une centrale d’alarme filaire par rapport à son homologue dépourvue de câbles ? Au-delà des câbles et de l’installation, y’a-t-il d’autres détails auxquels prêter attention avant de s’équiper ? La question est également abordée au travers de l’article dédié aux mérites comparés de l’alarme filaire et de l’alarme sans fil.


Masquer...

Nos derniers articles

Alarme filaire ou alarme sans fil : laquelle choisir ?

Comment choisir entre alarme filaire et kit alarme sans fil ? La réponse tient en quelques points détaillés ici…

Lire l'article

Comment choisir sa centrale d'alarme filaire ?

Retour détaillé sur le fonctionnement d’une centrale d'alarme filaire et ses spécificités par rapport aux variantes sans fil.

Lire l'article

Autres thématiques

Comment choisir son alarme connectée ?

Comment choisir son alarme domotique ?

Comment choisir son alarme GSM ?

Comment choisir son alarme sans fil ?