détecteur
-50% OFFERTS sur les packs
jusqu'au 29/04/2019(1)
Votre demande de devis en moins d’une minute
Votre sécurité est notre métier, nous protégeons aussi vos données.

Les informations recueillies à partir de ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique par SECURITAS DIRECT SAS afin de vous proposer un rendez-vous pour l’obtention de votre devis personnalisé sans engagement et en assurer le suivi à l’issue de la prise de contact .
Ces données seront conservées pour une durée maximale de 3 ans.

Conformément à la réglementation, vous bénéficiez notamment d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement et de limitation du traitement, que vous pouvez exercer directement par email en vous adressant à gdp@securitasdirect.fr. Vous pouvez également retirez votre consentement à tout moment en vous adressant à la même adresse.
Pour en savoir plus : Politique de confidentialité

Si vous ne souhaitez pas faire l’objet de prospection commerciale par voie téléphonique, vous pouvez vous inscrire sur la liste d’opposition au démarchage disponible sur le site www.bloctel.gouv.fr.
COMMENCER MON DEVIS

Cambriolage à répétition : Quelles répercussions ?

Répercussions de multiples cambriolages

En 2016, 243 500 cambriolages de logements ont été recensés*. Lise et sa mère l’ont, pour leur part, été à six reprises. Pour stopper ces cambriolages à répétition, sa mère s’est tournée aujourd’hui vers la télésurveillance maison, et Lise vit désormais dans un immeuble sécurisé.

Un premier cambriolage quand elle était enfant

Au téléphone, sa voix est à peine audible. "J’ai pris l’habitude de parler doucement, se justifie la jeune femme. Je suis devenue un peu parano." Il faut dire que l’histoire de Lise est peu banale.

 

Tout commence alors qu’elle est âgée d’à peine 5 ans. Au début d’un week-end de novembre qu’elle doit passer chez son père, dans la périphérie de Marseille, ce dernier lui annonce que sa maison vient d’être cambriolée.

 

"À 5 ans, je n’arrivais pas à comprendre que des inconnus aient pu s’introduire chez nous, dans une maison qui n’était pas la leur." Ce ne fut malheureusement pas la dernière fois.

Découvrez la protection Verisure 24h/24

Nos experts sécurité vous accompagnent dans la protection sur mesure de votre foyer.

Je demande mon devis

Un appartement situé au rez-de-chaussée, facile à cambrioler

Quelques années plus tard, la mère de Lise – chez qui la jeune fille vivait la semaine – est à son tour victime d’un cambriolage. Elle habite alors à Marseille, dans un appartement situé en rez-de-chaussée.

 

"L’accès était facile : il suffisait aux cambrioleurs de franchir un mur pour atteindre notre terrasse. Ne manquait plus qu’à soulever les volets et casser le système de sécurité en plastique de la baie vitrée pour entrer" explique la jeune femme.

 

En tout, l’appartement sera visité cinq fois en moins de 15 ans ! La mère et la fille ont bien pensé installer une alarme sonore, mais le syndic de l’immeuble s’y est toujours opposé...

Violation de l’intimité : une conséquence de cambriolage à ne pas négliger

Printemps 2008. Alors que les deux femmes reviennent de la plage, elles aperçoivent des policiers en bas de leur immeuble. "J’ai tout de suite compris" se remémore Lise. À mesure que la jeune femme avance dans l’appartement, elle prend conscience de la situation : "Tout était sens dessus dessous. Bijoux, ordinateur portable, télévision, sac à main... Nous n’avions plus rien […]. Les voleurs avaient accès à ma vie, à mes souvenirs. Pendant longtemps, j’ai eu peur qu’ils m’identifient sur les photos et qu’ils me retrouvent."

Cambriolages : Réagir précautionneusement, s’en protéger efficacement

Quelque mois plus tard, alors que Lise et sa mère recommencent à vivre normalement, elles ont de nouveau dû faire face à un cambriolage. Le dernier à ce jour.

 

Instinctivement, elle a crié : "Maman, on est en train de se faire cambrioler !". Puis, elle a sauté de son lit et couru vers le salon. Là, elle a aperçu deux hommes en train de sauter par-dessus le mur de la terrasse. "Je sais bien que je n’aurais jamais dû courir après les cambrioleurs, mais j’étais tellement en colère d’avoir perdu le contrôle dans ma propre maison que je n’ai pas réfléchi."

 

Aujourd’hui, Lise habite à Paris, au cinquième étage d’un immeuble dans lequel il faut franchir trois portes avant d’atteindre son appartement. Sa mère, elle, a déménagé. Elle vit désormais dans une petite maison de l’Ouest de la France. Et elle a investi dans un système d’alarme avec télésurveillance.

 

*Source : Ministère de l'Intérieur (2017) : Insécurité et délinquance en 2016 : premier bilan statistique.

Sur le même thème