Comment choisir sa sirène d'alarme ?

Sirène pour système d'alarme

La meilleure protection, c’est encore d’écarter le danger avant qu’il ne se soit fait réellement menaçant : voilà pourquoi la sirène d’alarme occupe une place particulièrement importante parmi les différents composants d’un système d’alarme.

Qu’elle soit totalement indépendante, placée à l'extérieure ou intégrée à la centrale d’alarme, son rôle est d’avertir d’un phénomène suspect de façon à ce que tous les occupants des lieux réagissent le plus rapidement possible en fonction du danger détecté.

Dans cet article, découvrez tout ce que vous devez savoir sur la sirène d’alarme : quel est son fonctionnement, quels sont ses avantages et comment bien la choisir.

 

Lire la suite...

Comment fonctionne une sirène d’alarme ?

La sirène d’alarme est un appareil très intéressant dans un système de sécurité. Qu’elle soit intégrée ou non dans un système d’alarme, son rôle est très clair : faire le maximum de bruit afin d’alerter toutes les personnes à proximité. En effet, l’appareil est conçu pour émettre un son perçant, très aigu, souvent modulé sur deux tons de façon à ce que l’on reconnaisse aisément. La sirène proprement dite prend la forme d’un mécanisme qui fait vibrer un composant de type membrane à haute fréquence : le déplacement de l’air provoqué par cette dernière se traduit par un bruit dont l’intensité augmente avec le volume d’air déplacé.

Le son strident qu’elle émet envoie également un signal fortement dissuasif aux personnes malveillantes en cas d’intrusion. Bien souvent, le seul déclenchement de la sirène d’alarme suffit à mettre les cambrioleurs en fuite. Certains modèles de sirène peuvent même émettre des flashs lumineux puissants, doublant l’alerte sonore. Au-delà d’effrayer les malfaiteurs, la sirène d’alarme a aussi pour but d’alerter les habitants s’ils sont chez eux, mais également le voisinage dans le cas d’une sirène extérieure.

Dans un dispositif de sécurité à domicile, la sirène est commandée par la centrale, ce qui signifie qu’elle se déclenche dès que le système d’alarme remonte la survenue d’un incident. En pratique, il suffit qu’un détecteur de fumée repère le départ d’un incendie ou qu’un détecteur de mouvement signale une présence suspecte pour que l’information remonte à la centrale d’alarme, qui déclenche alors la sirène. Le signal sonore caractéristique d’une sirène d’alarme peut être doublé d’un signal lumineux (sous forme de flash) de façon à renforcer le sentiment d’urgence et favoriser l’identification de l’alerte par les personnes sourdes ou malentendantes.

 

À quoi sert une sirène d’alarme ?

Son rôle dépend de la nature de l’urgence et du phénomène qui a provoqué le déclenchement du système d’alarme. S’il s’agit d’un incendie ou d’un accident susceptible de présenter un danger pour les biens et les personnes, la sirène a pour vocation d’alerter les occupants des lieux pour les inciter à se mettre à l’abri. L’exemple le plus frappant est sans doute celui de l’incendie domestique meurtrier qui, d’après les statistiques du ministère de l’Intérieur, survient à 70 % la nuit, quand les habitants de la maison dorment*. Dans ce cas de figure, la sirène d’alarme est faite pour réveiller les occupants et enjoindre aux parents de récupérer leurs enfants avant d’évacuer les lieux et de faire appel aux services d’urgence. On notera donc ici l’importance de vérifier qu’un détecteur de fumée est bien installé à proximité immédiate des chambres à coucher ou des espaces de nuit afin de limiter les risques d’intoxication qui pourraient découler d’un départ de feu.

La sirène d’alarme sert donc en premier lieu à alerter les occupants des lieux protégés de la survenue d’un sinistre. Cette protection vaut également en cas d’intrusion, quand des personnes malveillantes actionnent un capteur d’ouverture ou un détecteur de mouvement : grâce à la sirène, les habitants de la maison ou de l’appartement sont avertis d’une présence suspecte. Son action ne s’arrête cependant pas là.

Avec son hurlement strident, la sirène envoie également un signal explicite aux intrus : elle les informe que leur présence a été repérée grâce à la vigilance d’un système d’alarme, ce qui signifie qu’ils n’ont plus aucune chance de commettre leur forfait en toute impunité. Dès qu’une sirène se déclenche, le cambrioleur sait qu’il s’expose au risque d’être filmé par une caméra de surveillance ou photographié par un détecteur de mouvement. Il comprend aussi que le retentissement de la sirène va alerter les personnes présentes sur place ou attirer l’attention d’un voisin, d’un passant, ou d’une voiture de police. L’action de la sirène d’alarme est donc dissuasive, dans la mesure où elle encourage l’intrus à quitter les lieux le plus rapidement possible.

 

Quel est l’intérêt d’une sirène indépendante ?

Que se passe-t-il si le cambrioleur ou l’intrus décide de poursuivre son exploration des lieux ? Selon toute attente, il va se concentrer sur l’origine du bruit émis par la sirène pour chercher à la désactiver. On peut mettre à profit ce réflexe naturel pour détourner l’attention du cambrioleur de la centrale d’alarme ou d’autres composants du dispositif de sécurité à l’aide d’une sirène d’alarme sonore indépendante, installée par exemple en face d’une caméra de surveillance et loin du boîtier qui permet de contrôler l’ensemble du système. La sirène indépendante constitue ainsi une forme de leurre pour détourner l’attention de l’intrus et laisser ainsi plus de temps aux forces de l’ordre pour intervenir.

Pendant que la sirène retentit et occupe les intrus, le système d’alarme continue en effet à recueillir les informations et les images transmises par les caméras ou les détecteurs de mouvement de façon à ce que ces éléments puissent servir à une identification ultérieure ou à une éventuelle procédure judiciaire. Le temps ainsi gagné se révèle particulièrement judicieux si le système d’alarme est adossé à un service de télésurveillance, puisqu’il permet au chargé d’assistance de contrôler la réalité de l’intrusion et de demander si nécessaire l’intervention des forces de l’ordre (police ou gendarmerie).

Qu’elle soit intégrée directement au boîtier central ou présentée sous forme de composant indépendant, la sirène d’alarme est donc le moyen d’expression sonore et visuel du système d’alarme. Chargée d’alerter les occupants de la survenue d’un sinistre, elle signale aussi de façon très audible les tentatives d’intrusion histoire de dissuader rapidement les malveillances éventuelles. Pour installer votre sirène d’alarme ou réfléchir à l’installation d’une sirène indépendante, n’hésitez pas à solliciter l’aide d’un professionnel de la sécurité, qui saura vous orienter vers l’option la plus adaptée à votre situation. Pour les appartements, habitations collectives et autres copropriétés, n’oubliez pas de vérifier dans quelle mesure la sirène d’alarme choisie respecte bien la réglementation en vigueur, notamment pour tout ce qui concerne la durée de mise en route ou la puissance sonore.

 

Comment bien choisir une sirène d’alarme ?

Contre les risques d’intrusion, l’efficacité de la sirène d’alarme n’est donc plus à prouver. Elle permet de dissuader n’importe quel malfaiteur et suffit à faire fuir la plupart d’entre eux. Elle est également le porte-voix de votre système d’alarme ; elle alerte toutes les personnes dans les environs.

Néanmoins, lorsque l’on recherche une sirène, le choix de l’appareil ne doit pas être négligé. Celui-ci dépendra en grande partie du bien à protéger : une maison, un appartement, un local commercial, des bureaux, etc. Voici nos différents conseils pour bien sélectionner votre système d’alarme.

 

Faut-il choisir une sirène d’intérieur ou d’extérieur ?

Il existe deux grandes catégories de sirènes d’alarme : la sirène extérieure et la sirène intérieure. Ce choix dépend avant tout de la nature de votre bien. S’il s’agit d’un appartement, il est préférable d’opter pour une sirène intérieure. En effet, la plupart des copropriétés interdisent ce type d’alarme dans leur règlement.

Dans le cas d’une maison, vous pouvez parfaitement opter pour une sirène extérieure. Cela permettra justement d’alerter vos voisins, et contribuera grandement à apeurer le cambrioleur. Si la sirène retentit avant qu’il n’ait pu s’introduire chez vous, il y aura alors très peu de risque qu’il continue son forfait.

Si toutefois vous souhaitez éviter de déranger vos voisins, vous pouvez vous contenter d’une sirène intérieure qui effraiera les potentiels intrus. Dans ce cas, associer la sirène d’alarme maison avec un système de télésurveillance peut être une option judicieuse.

 

Alarme avec télésurveillance : quels avantages ?

La télésurveillance est un système innovant qui permet à une entreprise de surveiller à distance les biens de ses protégés.

Cumuler l’alarme intérieure ou extérieure avec un système de télésurveillance constitue un excellent choix pour votre sécurité. Grâce à cela, votre bien sera protégé en permanence par des experts. Nous vous proposons un service de télésurveillance adapté à vos besoins. Nos opérateurs sont présents 24 h/24 pour veiller sur votre bien, ses habitants et tout ce qui vous est cher.

En cas de tentative de cambriolage, l’alarme maison alertera nos équipes. Celles-ci réagiront dans les plus brefs délais, afin d’analyser la situation. Elles utiliseront les caméras de surveillance pour déterminer s’il y a effectivement eu effraction. Dans le cas où la tentative d’intrusion est confirmée, nos experts vous préviendront et alerteront les forces de l’ordre. Si nécessaire, ils pourront également activer d’autres systèmes de sécurité, comme le Brouillard Anti-Cambriolage.

 


*Source : Ministère de l’Intérieur (2012) : L’incendie chez vous. Comment l’éviter ? Que faire s’il survient ?

 

Nos derniers articles